Impression

Starmania revient…

Après La Tour-de-Trème, Lausanne et Cossonay, Starmania sera à l’affiche de l’Aula de l’Université de Fribourg, le dimanche 2 décembre 2012.

Sur scène, 150 artistes : Café-Café bien sûr, mais aussi 4 solistes (Floriane Iseli, Jenny Trace, Adrien Gygax et Fabrice Pasche), le Club des Accordéonistes de Bulle, et un orchestre de 7 musiciens (Véronique Piller, Jean-Marc Bulliard, Claude Bussard, Serge Schlaeppi, Claude Schneider, Jérôme Thomas et Erwin Zmoos);  tout ce beau monde sous la direction conjointe de Lionel Chapuis et Pierre Huwiler, dans une mise en scène de Thierry Romanens.

Ces artistes se réjouissent de pouvoir partager à nouveau le plaisir et les émotions fortes  qu’ils ressentent en interprétant ce Starmania “new look” que l’on doit, entre autres, aux talents de Georges Chorafas, ce très grand musicien qui nous a quittés en janvier 2011. Cette version du fameux opéra-rock a, en effet, déjà enthousiasmé plus de 5 500 personnes lors des spectacles donnés, donc, à La Tour-de-Trème en novembre 2010, à Lausanne en mars 2011,  et à Cossonay en novembre 2011. Elle sera également présentée à l’Auditorium Stravinski de Montreux, en novembre 2013.

Au départ, il s’agissait d’un rêve un peu fou dans lequel s’étaient lancés Café-Café et le Club des Accordéonistes de Bulle ; le nombre de représentations et surtout le nombre de spectateurs, signes du succès rencontré, sont la preuve que le rêve est devenu réalité et que le défi a été magistralement relevé.

La programmation du spectacle Starmania quatre années de suite en novembre-décembre lui donne des allures de rendez-vous saisonnier et lui confère un statut presque aussi mythique que celui de la version originale dans les années quatre-vingt ou celui de saint Nicolas qui parcourra les rues de Fribourg, le samedi 1er décembre, tel un héraut précurseur et bienveillant.

Alors Café-Café rêve…

Rêve au passé, à ce bonheur extraordinaire de se produire devant un public conquis et généreux dans ses applaudissements et à l’énergie communicative qui s’en dégage.

Rêve au présent, aux émotions intenses qu’il va retrouver incessamment à Fribourg.

Rêve au futur, où, comme l’hirondelle fait le printemps, Starmania fera l’automne, la saison privilégiée des spectacles, et où le public dira…

 …Starmania, reviens !

Ce soir on danse à Naziland

Ego Trip

Stella Spotlight

starmania

petoud nicole a écrit:

« Continuez, vous êtes super, vous nous faites vibrer, grand professionalisme pour toute la troupe, qu’elle vive et soit encore longtgemsp pour nous faire plaisir. »